Refondation de l’Ecole : lettre au Sénateur Assouline

RESUME
Alors que le texte de la loi d’orientation et de pro­gram­mation portant la refon­dation de l’école de la Répu­blique est sur le point de passer en seconde lecture au Sénat, la FADBEN vient de sou­mettre aux Séna­teurs un second courrier contenant des pro­po­si­tions d’amendements, et d’adresser une lettre à David (...)

Refondation de l’Ecole : lettre au Sénateur Assouline


Paris, le 22 Juin 2013 A M. le Sénateur David Assouline

Monsieur,

Alors que le texte de la loi d’orientation et de pro­gram­mation portant la refon­dation de l’école de la Répu­blique est sur le point de passer en seconde lecture au Sénat, la FADBEN vient de sou­mettre aux Séna­teurs un second courrier contenant des pro­po­si­tions d’amendements.

En l’état actuel du texte, l’Association et les pro­fes­sionnels qu’elle repré­sente se féli­citent de voir qu’un ensei­gnement de l’information et des médias est en passe d’être inscrit dans la Loi, répondant ainsi aux enjeux relevés par l’UNESCO qui pré­sente la com­pé­tence infor­ma­tion­nelle comme indis­pen­sable aux hommes du XXIe siècle. La FADBEN, vous le savez, porte cette reven­di­cation qui vous est chère, dans l’intérêt de nos élèves, depuis longtemps.

Cependant, force est de constater que toutes les pro­po­si­tions d’amendement portées par la FADBEN concernant la place et le rôle pri­mordial du pro­fesseur docu­men­ta­liste dans cet ensei­gnement n’ont pas été pris en compte. L’association s’en inquiète for­tement, et craint que ce qu’elle pense, déve­loppe et promeut depuis tant d’années ne voie le jour que pour être fina­lement dis­pensé par d’autres, dans le cadre d’une dilution dans les dis­ci­plines, ren­voyant le pro­fesseur docu­men­ta­liste à un rôle d’auxiliariat péda­go­gique indû [1]l.

La pro­fession s’est depuis long­temps emparée de ces contenus et objets d’enseignement, sou­tenue par la recherche sur le chantier de leur didac­ti­sation [2], et construit au quo­tidien dans les établis­se­ments sco­laires un ensei­gnement créatif et col­la­bo­ratif, malgré l’absence de cadre de réfé­rence national. Les Sciences de l’information et de la com­mu­ni­cation forment la dis­ci­pline uni­ver­si­taire de réfé­rence du CAPES de Docu­men­tation, par lequel le pro­fesseur docu­men­ta­liste est recruté et formé. Celui-​​ci est donc, de fait, spé­cia­liste légitime de l’enseignement de l’information et des médias.

En ce sens la FADBEN fait, aujourd’hui encore, appel à vous, mon­sieur le Sénateur, pour veiller à ce que soit reconnue et déclarée la res­pon­sa­bilité par­ti­cu­lière du pro­fesseur docu­men­ta­liste dans cet ensei­gnement de l’information et des médias qui se profile.

Cer­taine de l’attention que vous saurez porter à ce dossier, je vous prie d’agréer, Mon­sieur le Sénateur, l’expression de notre très haute considération.

Martine Ernoult Présidente de la FADBEN


Notes

[1] https://​eduscol​.edu​cation​.fr/​c​id725

[2] « Pour un cur­ri­culum en infor­mation docu­men­tation ». Médiadoc n°10. FADBEN, Juin 2013. Articles en ligne : http://​www​.fadben​.asso​.fr/​P​o​u​r​-un-c…


Lire aussi